Les Secrets des capitaines solitaires

(4 avis client)

7,9926,00 TTC

Titre : Les Secrets des capitaines de Solitaires

Auteur : Frank Berjonnelle

Genre : Roman LGBT

ISBN Papier : 978-2-37521-200-4

Pages : 630

Effacer
UGS : ND Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

Les Secrets des capitaines solitaires de Frank Berjonnelle

Pour Clément, c’est l’année du bac, mais aussi celle du grand saut hors de l’adolescence. Il n’a donc guère le temps de se préoccuper d’une grand-mère un peu fofolle qui a la fâcheuse manie de quitter Paris sans prévenir personne, ce qui commence à faire jaser dans la famille. Malgré tout, Clément est intrigué, et aussi un peu inquiet. Il ne va pas tarder à découvrir que sa grand-mère, Rose, n’est pas une “mamie clafoutis en robe fleurie”.

Partis sur ses traces, Clément et son meilleur ami Esteban sont embarqués dans ses secrets au cœur d’Amsterdam, un monde joyeusement bizarre où l’on croise des artistes qui suspendent des frigos au plafond, un capitaine gentleman et de sympathiques hippies perchés pour toujours.

Clément et Esteban s’amusent tellement dans l’aventure qu’ils vont accepter de devenir les complices de Rose dans ses projets secrets. Mais complices de quoi, exactement ? Et qui est donc cet associé inquiétant qui semble toujours surgir de nulle part ?

Clément aimerait que le joli rêve de sa grand-mère ne s’achève jamais, alors que lui et Esteban n’ont jamais été aussi proches… Peut-être un peu trop proches ?

Brand

Frank Berjonnelle

Informations complémentaires

Poids ND
Format

Broché, Ebook

Origine

France

4 avis pour Les Secrets des capitaines solitaires

  1. Sophie BOUCHET

    Quelle lecture!
    J’ai eu un rapport particulier avec ce livre
    Du bonheur, des rires mais aussi de la colère et de la frustration . Bref un véritable ascenseur émotionnel ! Des montagnes russes.
    Cela part super bien, une plume efficace; aérée, des dialogues savoureux et une aventure qui s’annonçe extraordinaire et puis vient la première scène de sexe et là je dois dire c’est la surprise..parce que je n’ai pas aimé comment elle a été traitée..sans rentrer dans les détails le côté sauvage sans protection ni préparation m’a énormément dérangé…ils s’agit de jeunes de 18 ans censés être puceaux quand même, du coup je n’ai pas compris et j’ai eu beaucoup de mal à faire abstraction dans un premier temps.
    Mais malgré tout j’ai éprouvé une fascination addictive et je ne pouvais pas m’arrêter de lire.. J’en voulais encore, je n’arrivais pas à le lâcher.

    Mais où veut en venir l’auteur? Cette question m’a suivi pendant les 3/4 du roman. A nouveau je me délecte du récit, et puis l’histoire prend d’un coup une direction qui ne me plaît pas et à nouveau les questionnements!!  et puis d’un coup je me suis dit merde! Il n’y a rien à comprendre, juste à vivre et apprécier l’aventure telle quelle en compagnie de cet équipage composé de personnages tous plus déjantés les uns que les autres mais au combien sympathiques .

    Revenons aux personnages; tout d’abord le duo Clément/Esteban. Pour moi l’un ne va pas sans l’autre. Ils sont meilleurs amis et  partagent tout. Clément est plutôt pragmatique même si ses sens vont être décuplés et son imagination et soif de nouveauté vont lui ouvrir de nouvelles perspectives.
    Esteban quand à lui selon les mots de Clément est un garçon rieur, insolent, intelligent, beau, colérique et sentimental.
    J’ai énormément aimé ces 2 garçons qui vont découvrir ensemble les plaisirs de la chair et des sens ( tout confondus ).

    On ne peut pas parler de ce livre sans parler du personnage essentiel à  mon sens; Rose la grand-mère de Clément. Une vieille dame à qui l’on donnerait le bon dieu sans concession, vieille folle pas si folle que ça qui fume des joints, couche avec des hommes de 30 ans de moins, une vraie businesswoman et qui a une philosophie de la vie et de la liberté incroyable. Elle se volatile au gré de ses envies sans demander son reste. Une mamie Rock and Roll et barrée mais terriblement attachante.

    D’autres personnages viennent embellir le tableau comme Archie ancien Marin, aventurier, un capitaine aux faux airs de capitaine Haddock mais aussi Jörg artiste raté et branleur professionnel .
    Suite et fin
    …..
    Entre joints et défonce, mafia et truands, sexe, amitiés et découverte de soi, je me suis laissé happé par ce roman aussi atypique que ses personnages et j’ai tourné les pages jusqu’à la dernière afin d’arriver à destination et à la fin du voyage et du parcours de ces capitaines solitaires.
    J’ai adoré voyager et partager les frasques et hallucinations de Clément et de ses partenaires d’aventure dans les paysages brumeux et mystérieux d’Amsterdam.

    Un regret cependant ; c’est le manque de romance et de romantisme, et pourtant je l’ai attendu tout du long en me disant qu’elle était là, sous leurs yeux mais non; pas vraiment…Du coup la frustration est quand même bien présente même si….

    En fin de comptes je ne m’attendais pas du tout à lire une histoire comme celle ci et au final quel est le verdict ?
    Et bien une lecture qui reste extrêmement positif et que j’ai beaucoup aimée même si certains mots et comportements m’ont géné mais l’histoire de Clément est fascinante, troublante, incroyable, folle et j’ai aimé vivre cette folie enfumée et planer pendant plusieurs heures à Amsterdam ou la liberté est bien le maître mot.
    Je ne regrette absolument pas ma lecture

  2. caroline.bentolila

    Un début assez fracassant, surtout par rapport au style de l’auteur que j’ai trouvé poétique, bien rythmée, avec un je ne sais quoi qui m’a charmée. J’ai été happée par le premier chapitre – attention, ils sont tous très longs à chaque fois et le livre en lui-même est quand même un pavé de presque 600 pages. Je n’ai malheureusement pas été au bout et me suis arrêté à environ 200 pages.
    On découvre Clément l’année de son bac, à quelques semaines de celui-ci d’ailleurs. Ses parents sont très stressé à cause de la grand-mère, Rose, qui après le décès de son mari, a radicalement changé. Si pour Clément il n’y a rien d’alarmant au départ, il va finalement se poser pas mal de questions sur Rose, surtout lorsqu’il va la croiser à Amsterdam. Là bas avec son meilleur ami, ils découvrent tous les deux la beuh et pour Clément, la première fois avec un garçon. J’ai attendu que ça décolle, mais pour moi, c’est trop plat. Je me suis ennuyée trop vite et à un moment je tournais les pages sans plus lire. Pour autant c’est très bien écrit et je pense que ça va plaire à beaucoup, mais pour moi, ça manque cruellement de piment, de quelque chose, en fait. Suivre Clément et Esteban, ainsi que Rose c’est bien, mais j’espérai plus que… ça. Tant pis ! Résumé en commentaire

  3. sandy prou

    J’ai découvert ce logiciel roman et j’en ressors avec la sensation d’avoir voyage et les réminiscences de cette ode à la liberté.

    Si j’ai été surprise de ma lecture, je dois cela à plusieurs choses.
    Premièrement, le personnage principal du roman pour moi ce n’est pas Clément, mais bien Rose, sa grand-mère. En effet, toute l’intrigue tourne finalement autour d’elle. Autour de ce qu’elle fait ou ne fait pas. Autour de ses aventures et de ses secrets. Autour de son tempérament et de ses diverses frasques.

    Je m’attendais à ce que l’histoire entre Clément et Esteban prenne plus de place avec que finalement ce n’est qu’un élément, assez lointain, parmi tous les autres. J’ai trouvé l’histoire un peu longue à vraiment démarrer. En soi ce n’est pas gênant, surtout lorsqu’il s’agit d’un pavé pareil. Mais du coup on met un peu de temps à rentrer dans le récit.

    On suit donc Esteban, qui lui-même vit sa vie tout en essayant de faire en sorte qu’on laisse sa grand-mère seule. Entre sa mère qui semble vouloir la faire interné et son père qui suit ses comptes à al loupe en ayant peur pour son héritage il en comprend pas le comportement de ses parents.

    Quand finalement il en a l’occasion, il part à Amsterdam avec son meilleur ami. On sent tout de suite qu’Esteban est plus ouvert, plus porté sur le sexe que lui. Ils sont très porches, et très différents en même temps. Ce qu’ils vont expérimenter là-bas va profondément les changer. Et je ne parle pas que des coffee shop.

    À partir de là, l’intrigue tourne tout autant autour de Rose, qu’autour de Clément. Les mensonges s’accumulent, à leurs proches, à leurs familles, entre eux deux, et surtout envers eux-mêmes. Rose est dans le déni, Clément préfère ne pas réaliser ce qui se passe et les implications que ses actes pourraient avoir. Rose est un personnage entier, complet, et complexe, qui m’a autant surprise que déçue. Je l’ai adoré et j’ai été très déçue par ses actes, tout à la fois. Ce qui la rend finalement très réelle.
    J’ai trouvé qu’il y avait énormément de drogue dans ce roman. Je sais où il se déroule, mais j’ai eu du mal avec les divers abus de ces substances. La relation entre les garçons s’en retrouve embrumer. Pleine de non-dits et de cachotteries. De sentiments tus, de jalousie jamais avouée et de pas mal de
    sexe.

    L’évolution entre eux est très longue, et la fin m’a laissé un arrière-goût un peu amer, j’en attendais un peu plus, il manque un petit quelque chose. Mais en même temps, c’est raccord avec Clément. C’est raccord avec sa propre évolution, avec le fait qu’il grandisse comme il le fait. Les relations qu’il tisse sont le reflet de ce qu’il veut voir et de ce qu’il se refuse.

    On croise du coup beaucoup de monde tout au long de ce roman, de ce voyage initiatique qui jalonne et fait Clément. J’en ai aimé certains, j’en ai détesté d’autres ! Une pensée toute particulière pour le capitaine solitaire qui cache bien plus de secrets que tous les autres. Cela manque pour moi d’un épilogue pour en savoir un peu plus sur ce qu’est devenu Clément et voir les choix qu’il a faits.

    Aussi je le recommande si vous voulez voyager, découvrir Amsterdam, mais pas uniquement. Si vous voulez découvrir Rose, une grand-mère unique dont j’ai passé la moitié du roman à me dire qu’elle était géniale, et l’autre moitié à me dire qu’elle était complètement folle. Je vous le recommande si vous voulez des scènes de sexe débridées pleines de découvertes et de fougue. Je vous le recommande si vous aimez les pavés. Je vous le recommande pour l’ode à la liberté qu’est ce roman.

  4. julieweber80

    Dès les premières pages, j’ai tout de suite été envoûtée par l’histoire de ce livre qui est plein de rebondissements. La personnalité de chaque personnages est très attachante et terriblement bien décrite .
    Les descriptions peuvent être parfois bousculantes et “brutes” mais nécessaire pour comprendre le sens de la relation entre Clement et Esteban .
    Après avoir lu la dernière page, j’ai refermé le livre en ayant presque un “manque ” des personnages car je m’y était attaché tout au long de l’histoire . Ce livre mentionne tous les tabous de la société mais au delà de ça, il y a une richesse et une vrai qualité d’écriture qui fait que l’on dévore les 627 pages sans s’en rendre compte ….

Ajouter un Avis
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique