Cœurs écarlates

(2 avis client)

5,9920,00 TTC

Titre : Coeurs écarlates

Auteur : Garance de Jorna

Genre : Sentimentale contemporain

ISBN Papier : 978-2-37521-208-0

Pages papier : 434

Effacer

Description

Cœurs écarlates de Garance De Jorna

Il s’appelait William. Sa gentillesse n’avait d’égale que la rancœur de Kiëran, ce garçon perturbé, prisonnier d’une violence inarrêtable. William l’avait aimé, Kiëran l’avait détruit, et tout s’était fini.

Quatre ans plus tard, de retour dans la ville de son enfance, William est devenu Isaac. S’il se sent désormais prêt à reprendre sa vie là où il l’a laissée, c’est compter sans la présence de l’ancien bourreau du collège.

Mais Kiëran n’est plus tout à fait le même non plus. Démoli, accablé par le remords et le poids d’un quotidien qui l’étouffe, il n’a eu de cesse de combattre celui qu’il était dans le passé. Et s’il est convaincu qu’il ne sera jamais « quelqu’un de bien » et ne mérite aucun pardon, il a pourtant toujours espéré pouvoir un jour s’excuser.

Peut-être est-ce cette obsession qui lui permet de reconnaître la lumière de William derrière le ténébreux Isaac. Ni l’un ni l’autre ne se sont oubliés, après tout, malgré tout.

Et si ces mêmes souvenirs douloureusement ancrés pouvaient les réunir, apaiser leurs maux, soigner leurs âmes ? Guérir leurs cœurs écarlates …

Brand

Garance De Jorna

Informations complémentaires

Poids ND
Format

Broché, Ebook

Origine

France

2 avis pour Cœurs écarlates

  1. caroline.bentolila

    « Après toutes ces années à l’attendre, je peux enfin l’entendre : la mélopée de nos cœurs disparates.
    De nos cœurs écarlates. »

    Tout est dit dans les premiers mots des remerciements de l’autrice : ce livre a été écrit pour faire entendre la voix des victimes qui n’ont plus la leur. Cœurs écarlates n’est pas une histoire d’amour, pas comme on pourrait s’y attendre. C’est profond, violent par moment : par les mots, par les actes, par les coups portés. C’est l’histoire du harcèlement scolaire, l’histoire de la violence infantile, l’histoire de la rédemption, du pardon, de la colère, de la peur, de l’amour. C’est fort. L’autrice à su jouer avec les émotions, elle parvient à nous toucher, à nous dévaster, mais dans cette histoire, la lumière n’est jamais très loin. On la voit à chaque coin de page, on la discerne, parfois avec difficulté, parfois avec plus de facilité.
    Isaac a été William et Isaac cherche à s’en sortir, à se délester de la prise de ses démons.
    Kiëran lutte, lutte, lutte. Il subit un père alcoolique et violent, une mère démissionnaire, mais il tient pour Aya, la petite, la douce, la belle Aya. Les personnages secondaires sont, à mon sens, la pépite de ce roman. Ils prennent de la place sans s’imposer. L’histoire d’Isaac qui est encore un peu William et de Kiëran n’a rien d’un long fleuve tranquille. C’est dur ; on se demande comment, pourquoi et puis, on comprend. On comprend que ces deux-là, même si ce n’est pas une évidence, c’est eux, tous les deux, c’est juste… eux. J’ai aimé les thèmes forts, percutants. C’est bien traités et c’est en ça que c’est le plus dur à lire. Parce que ça résonne, parce que ça sonne, en fait. J’ai du mal à mettre des mots sur la relation des deux héros, parce qu’il faut passer au-delà du harcèlement ; William le harcelé, Kiëran le harceleur. Attention, nous ne sommes clairement pas dans une sorte de syndrome de Stockolm ou que sais-je, c’est bien plus… profond que ça, bien plus unique d’une certaine façon. Ceux qui auront été victimes à un moment de leur vie se retrouveront certainement dans ces pages et ce sera là une lecture douloureuse, mais sans jamais pousser le lecteur dans ses retranchements. Parce qu’à chaque fois, il y a de l’espoir qui se faufile entre les mots, même quand tout va mal. Il y a des personnages détestables, d’autres qui sont adorables. J’ai préféré Kiëran à Isaac/William.
    J’ai trouvé que chaque sujet était traité avec justesse, l’autrice maitrise le tout avec brio et c’est un régal à lire, quand bien même je n’ai jamais été très portée sur les lectures qui traitent du harcèlement, qu’il soit scolaire ou pas. Je ne regrette pas de m’être lancé dans l’aventure cela dit, parce que sinon je n’aurais pas pu découvrir cette plume tout en douceur, qui frappe par moment et apaise à d’autres. Je n’ai pas spécialement de point négatif à pointer, ce qui est plutôt très, très bon signe me concernant. J’ai néanmoins trouvé que malgré l’usage de la première personne, le style de l’autrice entraine une certaine… distanciation, ce qui a fait que ça n’a pas été un coup de cœur pour ma part. Je vais guetter les prochaines sorties de Garance avec beaucoup d’attention !

  2. Marion D.

    L’histoire d’un bourreau et de sa victime, et des chemins qui vont finir par se recroiser.
    Une histoire qui ne nous laisse pas insensibles, des sujets assez difficiles et variés. On parle de maltraitance, de harcèlement, de l’amour, de la reconstruction mais également de la famille, et tout ça dans un réalisme incroyable.
    ~
    Des personnages attachants, de mon point de vu Kiëran est le personnage fort de ce roman, malgré son rôle de méchant et son comportement loin d’être irréprochable au début de roman, l’auteure a réussi avec justesse nous faire apprécier ce jeune homme perdu, blessé physiquement, psychologiquement, et abandonné par les personnes qui sont censées être toujours là pour lui. C’est un peu l’histoire de sa rédemption, de sa reconstruction et c’est très beau à lire.
    William n’est pas en reste non plus, j’ai aimé cette dualité entre William et Isaac, une force de caractère indéniable pour quelqu’un d’aussi jeune. Il est très courageux et affronte les obstacles comme il le peut, j’ai été admirative de son parcours.
    Les personnages secondaires, notamment la maman et le beau-père de William sont d’une bienveillance extraordinaire, je ne sais pas si j’aurais pu pardonner à leur place, mais c’est ce qui fait là aussi la beauté de cette histoire.
    ~
    J’avais un peu peur en ouvrant le livre, j’ai de plus en plus de mal à me retrouver dans des personnages aussi jeunes, mais la magie à opérée et j’ai été séduite. La plume est addictive, délicate, et percutante. Les chapitres sont assez courts et de ce fait le roman est très bien rythmé. J’ai aimé le cheminement des personnages. Une belle leçon de vie, de reconstruction, de pardon, mais aussi d’amour, de famille et d’amitié.
    Un belle découverte pour une histoire très touchante et un condensé d’émotions!

Ajouter un Avis
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique