vous êtes ici
Home > Catalogue > Mixed Homoromance > Totally nuts de Cha Raev

Totally nuts de Cha Raev

Résumé :

Buster est un sale con. C’est un fait avéré et l’accident de parachute qui l’a cloué en fauteuil roulant n’a pas contribué à adoucir son caractère d’ours mal léché. Sans même s’en rendre compte, il tient tout le monde à distance.

Jusqu’au jour où un géant blond débarque avec son équipe de rugby dans le pub de Buster. Nuts, lui, se fiche complètement des défenses érigées par l’irascible cuisinier. Toute la question est de savoir si ce dernier acceptera de se laisser attraper aussi facilement.

Inclus une nouvelle en bonus : « Celui qui compte pour moi »

Le mot de l’éditeur :

Il semblerait que Cha Raev ait bel et bien rencontré son public avec ce court roman. Il se chuchote même qu’un second tome serait en projet, réclamé à corps et à cris par les fans.

Mais attention ! La dame est un personnage complexe qui aime être là où on ne l’attend pas … ne vous habituez pas trop au sucre il se pourrait que le changement de régime soit brutal. Pour avoir lu son prochain roman, je peux vous dire qu’on sera dans un tout autre registre. A ce stade, vous devez être en train de me maudire et réclamer derrière votre écran un peu plus que cette phrase sybilline. Mais il se trouve qu’on aime aussi cultiver le mystère alors chut … surveillez néanmoins nos actus, il se pourrait que quelques fuites surviennent.

Où acheter Totally Nuts :1eredecouverture

  • Sur notre site au format numérique et papier : http://boutique.mix-editions.fr/
  • Sur amazon : http://www.amazon.fr/
  • Sur commande dans vos librairies (indiquez le numéro ISBN 979-10-95267-02-7  qui facilitera la recherche)

Ce que les lecteurs en ont dit :

Plum Kreole:

Je remercie chaleureusement les éditions « MIX EDITIONS » pour l’envoi de ce service presse.
Vous vous souvenez tous de la barre chocolatée « Nuts » ?
Alors ce livre, c’est exactement la même recette. C’est une petite gourmandise fondant, croquante, enrobée d’un succulent aphrodisiaque. Et je dois dire que j’ai succombé avec délice et je n’en ai laissé aucune miette.
Cha Raev, avec une écriture charismatique, nous offre une romance bourrée de testostérones, avec deux mecs bien virils, aux caractères bien trempés, mais malgré tout une romance très tendre, très romantique.
D’un côté, nous avons Nuts, un géant blond, à la carrure qui en impose, un rugbyman tout en muscle et en poil.
De l’autre, nous avons Buster, un ours mal léché avec un caractère à la con.
Leur rencontre va faire des étincelles. Comme à son habitude, Buster va avec son mauvais caractère, sa mauvaise fois et ses paroles bien cinglantes, essayer de repousser un maximum Nuts, mais ce dernier ne va pas se laisser faire ou avoir, et va petit à petit fissurer les murs de protections que Buster a érigé tout autour de lui pour se protéger.
Ce livre nous raconte leur rencontre, la naissance de leurs sentiments, comment Nuts va devenir indispensable à Buster, comment ce dernier va enfin baisser sa garde et s’avouer que lui aussi à droit à l’amour.
J’ai totalement craqué pour ces deux gaillards et pour Nuts en particulier. Tout au long du livre, il est pleins de petites attentions pour Buster, il est tendre, prévenant, attendrissant (la scène du métro, et celle du bain après la pluie ont carrément fait chavirer mon petit cœur).
Ces deux là, m’ont émue, m’ont fait sourire, même rire à quelques reprises et m’ont beaucoup touché.
Je suis carrément « Totally LOVE » de Nuts & Buster.
J’ai beaucoup aimé la petite nouvelle en bonus « Celui qui compte », qui nous permet d’en savoir plus sur la rencontre de Nick et Nate (deux personnages secondaire du roman)
Ma note : 5/5

Nathy:

j’ai dévoré hier soir Totally Nuts de Cha Raev avec l’impression que les yeux ne vont pas assez vite pour lire et le plaisir de revenir sur un passage lu justement trop vite.

Très bien écrit, un bon rythme. Des dialogues… ah mon dieu, moi qui y attache tant d’importance, certains sont juste somptueux !

Je ne vais pas spoiler plus que le résumé (c’est le plus dur XD). Nuts est la force tranquille personnifiée. On l’adore direct. Et difficile de parler de lui sans spoiler. Donc, voilà…

Mon préféré est Buster… C’est un plaisir de le découvrir, le lire entre les lignes, on passe de l’envie de lui coller des claques à le prendre dans nos bras.

J’ai toujours un peu peur de lire des romans sur le handicap, on pourrait en faire un mélo sans fin. Je déteste y voir de la pitié. Ici, pas du tout. C’est réaliste, on en oublie le fauteuil, nous aussi, parfois. Mais on comprend surtout ce qui complique les relations sociales.

Et les personnages secondaires… Nick est… OOOOOH MOOON DIEUUUUU !!!! La nouvelle est un bonbon. (j’ai eu plus de mal à cerner Nat mais on le verra dans le 2, je pense *rires*)
Et un petit faible pour Terry aussi. Et l’équipe de rugby, j’aurais aimé les voir plus souvent, ces cinglés de géants.

C’est un texte drôle, hyper touchant tout le temps, romantique souvent, sans jamais être mièvre. Et ça, c’est la force du bouquin, faire passer des scènes qui pourraient se révéler un brin  »too much », mais alors, on en sort liquide. (Je ne vous dirai que  »métro »… vous voulez savoir pourquoi ? Ben faut lire !)

Qu’est-ce que je pourrais lui reprocher ? Hum, le seul truc qui me vienne, c’est :  »NAN, c’est déjà fini ????? » Donc oui, j’aimerais bien lire une suite 😉
Note 5/5

Linkward:

Découvrir des auteurs sur des histoires comme celle-ci est juste un véritable bonheur. Tant pour l’histoire elle-même que pour la découverte du style de l’auteur.

Buster est un homme difficile, avec en prime un caractère de chien. Quand un jour, un grand blond répondant au nom de Nuts entre dans son pub, Buster sait que toutes ses barrières sont menacées de tomber. Pourtant tenace jusqu’au bout, Buster tente de continuer à mettre cette distance entre lui et le monde. Mais ce grand nounours en guimauve compte bien attraper le cœur du beau cuisinier.

La romance s’installe de telle sorte qu’on ne le réalise pas tellement. Un peu comme le ressent Buster par la suite. C’est au fil du temps qu’on prend en compte certaines petites choses qui viennent doucement composer leur relation. Tout part d’une amitié avec des bases solides, pour laisser lentement les sentiments évoluaient pour devenir amoureux. On retrouve un mélange de chocolat au lait et de chocolat noir amer. Nuts étant évidemment le chocolat doux et chaud, tandis que Buster est plus le chocolat amer. Le mélange est exquis. C’est difficile de voir cette histoire autrement que comme une petite douceur. C’est l’effet qu’elle me fait. De plus, Nuts aide beaucoup. J’ajoute également avec eu un petit coup de cœur pour le p’tit bout d’homme qu’est Terry.

En bref, Totally Nuts s’impose comme une romance douce et délicate à la passion profonde et aux émotions sincères. Une jolie sucrerie qu’on déguste avec plaisir.

Natalou:

TOTALLY NUTS – CHA RAEV
Chez MIX EDITIONS

J’ai passé la soirée d’hier avec Buster et Nuts, et je ne regrette que l’absence de l’arôme du Earl Grey pour m’accompagner (j’aurais bien goûté au Fish &Chips aussi, mais faut pas trop en demander :)).
Une écriture soignée et fluide, tout comme j’aime.
Des personnages charismatiques, même si Buster tient le devant de la scène et qu’on le cerne mieux que le rugbyman. Normal : bien que ce soit narrer à la 3ème personne, c’est bien dans sa tête qu’on est et son histoire qui est racontée. Celle d’une vie difficile et d’un parcours qui ne l’est pas moins. Malgré tout, nous ne sommes pas plongés dans du tragique ou du tortueux, ce que j’ai apprécié. Il n’était pas question de larmoyer et, au bout du compte, c’est avec le sourire aux lèvres qu’on lit ce livre.
Les persos secondaires prennent peu de place, tout en étant bien présents. Ils jouent leur rôle et le font avec dextérité.
Les descriptions, parcheminées par petits passages d’une phrases ou deux, trois parfois, sont très agréables aussi. On entre dans l’ambiance, on visualise les lieux, on se réchauffe près du feu, sans jamais tomber dans le barbant (je ne suis pas fan des descriptions, je l’avoue).
Merci Cha pour ce bon moment de lecture, ça ne m’arrive plus très souvent, malheureusement.
Bravo, les filles ! Du beau travail !
Ah, et je me répète : j’adore la couv ! (100 % )

D’autres chroniques sur la blogosphère :

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top